jeudi 03 mai

Affaire Bettencourt : Woerth, Pécresse et Sarkozy mentionnés

Souvenez-vous de l'affaire Bettencourt

--------------------------------------------------------------------------------

Affaire Bettencourt : Woerth, Pécresse et Sarkozy mentionnés

Augustin Scalbert | Journaliste

 


Eric Woerth à la sortie du Conseil des ministres le 21 avril 2010

Liliane Bettencourt, la richissime héritière de L’Oréal, a-t-elle toute sa tête, et toute sa fortune ? A deux semaines du procès qui devra déterminer si le photographe mondain François-Marie Banier a commis un abus de faiblesse pour jouir d’une somme comprise entre 630 millions et un milliard d’euros, l’affaire Bettencourt devient de plus en plus rocambolesque. Mediapart révèle le contenu de 21 heures d’enregistrements effectués à l’insu de tous par un maître d’hôtel.

Engagée depuis de longs mois dans une bataille médico-judiciaire contre Banier, qui garde le soutien de sa mère, Françoise Bettencourt a remis ces enregistrements, que le maître d’hôtel lui aurait donnés « spontanément », le 10 juin à la brigade financière.

L’entourage de Liliane Bettencourt l’ayant convaincue de se séparer de plusieurs employés de maisons -qui avaient témoigné sur son supposé état de faiblesse-, le maître d’hôtel a décidé de les venger en plaçant un dictaphone dans le bureau de sa patronne, entre mai 2009 et mai 2010.

« Un procédé déloyal », mais un document « édifiant »

« Un procédé parfaitement déloyal », écrit Mediapart, ce qui a conduit le parquet de Nanterre à ouvrir vendredi une enquête préliminaire pour « atteinte à la vie privée ». Reste que le contenu des enregistrements est édifiant, selon nos confrères, qui ont écouté les 21 heures pour n’en garder qu’une partie :

« Figurent dans ces verbatims les seuls passages présentant un enjeu public : le respect de la loi fiscale, l’indépendance de la justice, le rôle du pouvoir exécutif, la déontologie des fonctions publiques, l’actionnariat d’une entreprise française mondialement connue. »

Personnage principal du document sonore avec l’héritière de 87 ans, Patrice de Maistre est le patron de Clymène, la société qui gère la fortune de Liliane Bettencourt. Sous son autorité, c’est Florence Woerth, épouse de l’actuel ministre du Travail et ex-titulaire du Budget Eric Woerth, qui gérait jusqu’en 2010 les deniers de la dame. Sa fortune, l’une des plus importantes de la planète, est évaluée à 22 milliards de dollars.

De l’argent pour Pécresse, Woerth et Sarkozy

Selon le document, Woerth a demandé à de Maistre d’engager sa femme. On apprend aussi que Liliane Bettencourt a financé la campagne des régionales de Valérie Pécresse et versé de l’argent à Nicolas Sarkozy :

- Liliane Bettencourt : « Bon alors, il faut donner pour Précresse... [sic] »

- Patrice de Maistre : « Mais ce n’est pas cher. »

- LB : « C’est elle qui a demandé cette somme-là ? »

- PdM : « Non, c’est le maximum légal. C’est 7 500, ce n’est pas très cher. Vous savez, en ce moment, il faut que l’on ait des amis. Ça, c’est Valérie Pécresse. Ça, c’est Eric Woerth, le ministre du Budget. Je pense que c’est bien, c’est pas cher et ils apprécient. »

- LB : « Et Nicolas Sarkozy ? »

- PdM : « C’est fait, c’est dedans. »

Patrick Ouart, ex-conseiller justice de Nicolas Sarkozy à l’Elysée, est aussi très présent. Grâce à lui, de Maistre peut annoncer à sa patronne une décision du procureur de la République de Nanterre, Philippe Courroye, avec un mois et demi d’avance !

Bettencourt oublie avoir fait de Banier son légataire universel

Les documents révélés par Mediapart montrent aussi comment les conseillers de Liliane Bettencourt cherchent à faire échapper plusieurs dizaines de millions d’euros au fisc français.

Enfin, une conversation entre Liliane Bettencourt et son notaire, Me Jean-Michel Normand, semble montrer que la vieille dame perd parfois la mémoire, même sur un sujet primordial comme son testament :

- LB : « [...] Combien j’ai laissé à François-Marie Banier, quelles proportions ? »

- JMN : « Légataire universel. »

- LB : « C’est-à-dire ? »

- JMN : « Tout. »

- LB : « Ah, non... »

- JMN : « Si. C’est vous qui me l’avez dit. »

source rue 89

Posté par le tigre blanc à 22:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Affaire Bettencourt : Woerth, Pécresse et Sarkozy mentionnés

Poster un commentaire